CONSOMMATION DES VIANDES DE VOLAILLES AU MAROC ET A L’ETRANGER

La consommation moyenne par habitant et par an des viandes de volailles a enregistré une hausse notable entre 1970 et 2011 en passant de 2,3 à 17,8 Kg/hab/an. Cependant, ce niveau demeure très faible par rapport à celui relevé dans plusieurs pays comme le montre le graphique ci-après:

La comparaison des niveaux et des sources des protéines d’origines animales au Maroc par rapport à la France montre une grande disparité entre les deux pays comme l’illustre la figure ci-après :


  Figure 1 : Sources des protéines d’origines animales au Maroc et en France (g/hab/jour)

 

L’analyse de la ration moyenne au Maroc montre que les apports de protéines d’origines animales se chiffrent actuellement à 18 g/hab/jour contre 25 g/hab/jour au minimum recommandées par l’OMS ; soit un déficit de 7 g/hab/jour.


Le coût de la protéine issue des viandes de volailles est le moins cher, ce qui place la viande du poulet de chair et de la dinde au premier choix pour combler ce déficit.