INTERETS NUTRITIONNELS, CULINAIRES ET ORGANOLEPTIQUES DES VIANDES DE VOLAILLES

De nos jours, les consommateurs sont de plus en plus soucieux de leur alimentation. Ils ont développé des nouvelles exigences et des nouveaux centres d’intérêt. Il s’agit en particulier d’exigences des produits répondant aux critères de :


- Fraicheur,
- Salubrité,
- Apport nutritif appréciable,
- Faible teneur en matières grasses,
- Facilité de préparation.
- Meilleur rapport qualité / prix.


Les viandes de volailles répondent aux attentes des consommateurs. Elles allient avantageusement :


- Qualité sanitaire (liée aux conditions techniques et sanitaires optimales de production).
- Qualité gustative (liée à la saveur, tendreté, jutosité et texture de ces produits).
- Qualité nutritive (liée à la composition, à la qualité des nutriments, à sa digestibilité et à sa biodisponibilité).
- Qualité diététique (liée à la teneur en calories et en matières grasses).
- Créativité culinaire (liée à la multitude des modes d’utilisation et de préparation des viandes de volailles).
- Facilité de préparation (liée à la simplicité et la courte durée de préparation).
- Qualité à prix abordable (la protéine animale la moins chère).


Les viandes de volailles sont tendres, moelleuses, très digestes et vite assimilées. Leur goût neutre exclut tout phénomène de répulsion ou de dégoût. Leurs délais de conservation laissent une souplesse très appréciée dans l’organisation des menus.


L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de consommer entre 100 et 300 g de viandes et substituts chaque jour en fonction des besoins spécifiques de chaque individu. Les choix doivent s'orienter de préférence vers des viandes maigres et préparées avec peu de matières